La semaine à ND la Salette
Rendez-vous de la semaine et Horaires des offices

Agenda 2018-2019
agenda pastoral

À noter
Évènements importants dans la paroisse

Festival du doyenné
23 mai 2018 à St Antoine

FIP Téléchargement
Feuille d'informations paroissiale hebdomadaire

Les concerts de 16h
Tous les 2èmes dimanches du mois à ND La Salette

_________________


Des produits frais à la porte de l'église

_________________

Appel aux bonnes volontés

Denier de l'Église
Pour manifester, à l’aide du soutien matériel, son appartenance à l’Église et rétribuer ainsi justement ses services.

_________________

Des éléments pour comprendre l'actualité
Révision des lois dites bioéthiques,...

_________________

Liens proposés
Paroisses 15e, diocèse, etc.

EDITO

"STABAT MATER"

Notre-Dame se tenait debout douloureuse… sur la montagne du Calvaire comme sur la montagne de la Salette en 1846 devant deux jeunes bergers, Maximin et Mélanie.
Marie, notre Mère, pleure de douleur parce que l’Amour n’est pas aimé. Au Calvaire elle éprouve une immense peine dans un profond silence… A la Salette, elle exprime sa douleur en disant aux enfants combien elle souffre de l’insouciance et de l’ingratitude des hommes.
En ce temps-là comme à notre époque, trop d’hommes pensent et vivent comme si Dieu n’existait pas alors qu’il nous a tout donné en nous donnant son propre Fils : les hommes ont oublié Dieu comme le disait Alexandre Soljénitsyne.
Trop d’hommes vivent comme si tout leur était dû, alors que tout est grâce. Trop d’hommes vivent comme s’ils étaient maîtres du temps et de l’histoire, alors que nous sommes tous dans la main de Dieu qui donne et reprend le souffle de vie pour que nous lui demeurions unis pour l’éternité.
Marie a peine de notre peine ; elle est triste de notre tristesse d’enfants égarés.
En ce début d’année pastorale, attentifs aux exhortations de notre Mère du Ciel, vivons et demeurons dans l’action de grâce pour les merveilles que le Seigneur fait en nous et par nous pour que son Règne vienne, pour le meilleur qu’il nous donne aujourd’hui et qui est toujours à venir… Vivons et demeurons soucieux des affaires du Seigneur par une vie de prière généreuse et fervente, afin d’être et de demeurer soucieux du bien des autres, et de nos frères les plus pauvres, éprouvés de multiples manières.
Ainsi, nous édifierons une communauté rayonnante de la Joie du Christ Jésus, cette Joie que nul ne pourra nous ravir.

Père Philippe Mura

A r c h e v ê c h é d e P a r i s
Message de Mgr Aupetit aux fidèles du diocèse de Paris

À propos de la « Lettre du pape François au Peuple de Dieu »
du 20 août 2018
Paris, dimanche 9 septembre 2018

Chers frères et sœurs,
La fin de l’été a été marquée par la révélation d’une enquête de grande ampleur autour d’abus sexuels divers qui ont blessé profondément des personnes et qui ont fragilisé la confiance des fidèles envers l’Église.
Le pape François a choisi de s’adresser à tous dans une « Lettre au Peuple de Dieu ». Elle marque une étape supplémentaire dans un combat engagé résolument depuis le pontificat de Benoît XVI. J’ai demandé à tous les curés de Paris de bien vouloir vous transmettre ce message.
Comment allons-nous répondre à cet appel ?
« L’ampleur et la gravité des faits exigent que nous réagissions de manière globale et communautaire » (Pape François, Lettre au Peuple de Dieu, 2). J’appelle chaque fidèle du diocèse, laïcs, prêtres, diacres et consacrés, à prendre le temps de lire attentivement cette lettre.
« Il est urgent de réaffirmer une fois encore notre engagement pour garantir la protection des mineurs et des adultes vulnérables » (Lettre au Peuple de Dieu, introduction). Je voudrais vous redire combien le diocèse de Paris est pleinement engagé dans ce processus depuis des années, avec un dispositif renforcé pour l’écoute des personnes blessées, l’accompagnement, la pleine collaboration avec les autorités civiles et la prévention. À la suite du pape François, j’appelle chacun à ne jamais choisir un silence complice avec le mal, en gardant toujours le sens de la responsabilité : « Rien n’est voilé qui ne sera dévoilé, rien n’est caché qui ne sera connu » (Matthieu 10, 26).
« Dire non aux abus, c’est dire non, de façon catégorique, à toute forme de cléricalisme. » (2, §4)
Voyons dans ces paroles du pape un appel à une conversion profonde pour en finir avec une « culture de l’abus » qui concerne aussi bien les abus sexuels, de pouvoir et de conscience. Au mois de juin, lors de la messe d’ordination des nouveaux prêtres, je rappelais combien « ce qui nous est remis, c’est l’autorité qui consiste à faire grandir, en les respectant, ceux vers qui nous sommes envoyés » (Homélie du 24 juin 2018). Le prêtre est au service de la vie des baptisés. Pasteurs et laïcs, en nous soutenant les uns les autres dans nos missions propres, puissions-nous porter au monde la vie du Christ, pauvre, chaste et obéissant.
Je demande aux conseils pastoraux et à tous les responsables de communautés, à partir de ce qui a déjà été mis en œuvre dans le diocèse, de travailler aux moyens concrets d’éviter de tels scandales. En portant ensemble la souffrance des victimes, dans l’espérance invincible que Dieu nous donne, je vous bénis en cette rentrée et me confie à votre prière.

+ Michel Aupetit
Archevêque de Paris

Révision des lois bioéthiques : informons-nous !

     Site dédié du diocèse de Paris

     Les enjeux pour un monde meilleur et non pour le meilleur des mondes !



Lien vers Website du diocèse

Coup de cœur

Coup de sang

_________________

Album-photos
2018-2019

Archives - photos
années précédentes

Quelques videos
prises à la paroisse

Le saint du jour

Prières

Prière en partage
un site de partage de prière (ouvert depuis Noël)

Textes

Méditation

_________________ Parole de Dieu

En route vers dimanche

_________________

Abonnez-vous à la Newsletter

_________________

Archives

_________________

© Paroisse ND la Salette (2005-2014) - Mentions légales - Plan du site - Réalisation - Dernière mise à jour : 23/09/2018